Programmes

/Programmes

Vous dansiez ? Eh bien… jouez maintenant !

En France au XVIIème siècle, la musique instrumentale s’organise en suite de danses.
À la mort du Roi Soleil, le Régent introduit à la Cour le goût italien qu’il affectionne particulièrement, et le violon va occuper peu à peu une place plus virtuose. Jean-Marie Leclair, danseur renommé, deviendra après un séjour à Turin le maître incontesté de l’école française de violon. Au cours du XVIIIème siècle, la suite est donc abandonnée au profit de la sonate italienne en quatre mouvements, qui rayonnera alors avec brio en France.


At the 17th c., French instrumental music is structured in dance suites. After the death of the Sun King, the regent introduced to the court the Italian style, […]

2018-01-12T19:00:44+00:00 2018 | 2019, Programmes|

La Serenissima

L’effervescence artistique de Venise atteint son apogée au XVIIIe siècle. La musique est omniprésente dans la ville, et de brillants musiciens vénitiens font rayonner la Cité des Doges, parmi eux Antonio Vivaldi, Benedetto Marcello, ou Tomaso Albinoni.
La littérature est aussi témoin de cette vitalité artistique. Ainsi, le comédien Laurent Natrella, Sociétaire de la Comédie-Française, fait ici entendre des textes qui plongent l’auditeur à l’époque de la « Sérénissime », de Goldoni au célèbre aventurier Giacomo Casanova.


The artistic effervescence in Venice reached its peak at the XVIIIth c. Music is omnipresent in the city, and brilliant Venetian musicians contribute to the magnificence of the city, among them Antonio Vivaldi, Benedetto Marcello, or Tomaso Albinoni.
Litterature […]

2018-01-12T19:00:50+00:00 2018 | 2019, Programmes|

Telemann à Paris

Passionné de musique et de culture française depuis son plus jeune âge, Telemann n’entreprit qu’un seul grand voyage dans sa vie : Paris.
Il y séjourna huit mois, de l’automne 1737 au mois de mai 1738, et y obtint un beau succès tant à la Cour que dans les institutions parisiennes.
Le 3 février 1738, Louis XV lui octroya le privilège d’éditer de nouvelles compositions à Paris. C’est à cette occasion qu’il publia un recueil de Nouveaux Quatuors en six Suites, plus connus sous le nom de Quatuors Parisiens..


Telemann was a great amateur of French culture and music since his earliest childhood, and the only time he left Germany was to take a […]

2018-01-16T17:51:22+00:00 2018 | 2019, Programmes|

L’Offrande musicale

En mai 1747, le roi Frédéric II de Prusse invite J. S. Bach à la cour de Potsdam, et lui propose de composer une fugue à six voix sur un thème qu’il a lui-même élaboré. De retour à Leipzig, Bach se mit au travail, et c’est un cycle complet de variations canoniques qu’il fit parvenir au roi sous le titre d’Offrande Musicale, avec une dédicace datée du 7 juillet 1747 : « […] C’est avec la plus profonde soumission que je dédie à Votre Majesté une Offrande Musicale dont la part la plus noble sort de ses augustes mains […] »isiens..


In May 1747, Frédéric II invites J.S. Bach to his court in Potsdam, and challenged […]

2018-01-12T19:01:08+00:00 2018 | 2019, Programmes|

Tragi-comédie à la Cour

Un parfum d’Italie dans la musique française ! Au 17e siècle, des passerelles se créent entre France et Italie, et apportent un souffle de modernité dans le paysage culturel français. La musique n’a pas échappé à ce phénomène, et de nombreux compositeurs français intègrent à leurs opéras des airs chantés en italien.
De La Plainte italienne de Jean-Baptiste Lully aux airs virtuoses d’André Campra, ce programme suit une opposition tragédie/comédie qui rappelle le théâtre, et permet à la soprano Elodie Fonnard de briller dans deux répertoires totalement opposés.


A flavour of Italy in French music! At the 17th century, Italy had a strong influence on French cultural life, especially in the musical sphere, and French […]

2018-01-12T19:01:13+00:00 2018 | 2019, Programmes|

Cantata a voce sola

Jean-Sébastien Bach choisit de titrer les cantates pour soprano BWV 84 et BWV 199 « Cantata ».
Elles tiennent en effet beaucoup plus de la cantate « da camera » italienne que de la musique dominicale luthérienne.
Ich bin vergnügt mit meinem Glücke (Je me contente de mon bonheur) est écrite pour le Carême et traite du labeur terrestre dont l’homme doit se contenter avant la récompense céleste.
Mein Herze schwimmt in Blut (Mon coeur baigne dans le sang) souligne comment la plus profonde détresse peut, par le repentir et la contemplation des souffrances du Christ, se muer peu à peu en confiance et en joie.
La soprano Salomé Haller, fille de pasteur, interprète ces textes avec une […]

2018-01-12T19:01:18+00:00 2018 | 2019, Programmes|

Haendel, voyageur baroque

Avec J.S. Bach, Georg Friedrich-Haendel est certainement le compositeur ayant su incarner au mieux la synthèse entre les différents styles musicaux européens. Mais à la différence de Bach, Haendel n’est pas resté en Allemagne, et son parcours musical s’est enrichi de nombreuses expériences européennes.
De Hambourg à l’Angleterre, en passant par l’Italie, les Folies françoises et la soprano Stéphanie Varnerin retracent la carrière du plus européen des compositeurs baroques.


Just like J.S. Bach, Georg Friedrich Haendel’s musical career features a combination of several European musical styles. But unlike Bach, Haendel has lived in different countries and has drawn his inspiration from these cultural experiences.
From Hamburg, Germany, to England, les Folies françoises and the […]

2018-01-12T19:01:24+00:00 2018 | 2019, Programmes|

Apothéose en musique

« J’avoueray de bonne foy que j’ayme beaucoup mieux ce qui me touche que ce qui me surprend »

François Couperin « Le Grand » (1668 -1733)

Sous la protection de Louis XIV dès l’âge de 25 ans, François Couperin partagea son temps entre les offices à la Chapelle Royale, les Concerts, les leçons données à la famille royale, et bien sûr la composition.
Sa musique, des plus raffinées, est propre à traduire tous les sentiments et divers caractères.
Il ne cessera de vouloir mêler le bon goût français à l’expressivité de la musique italienne, faisant ainsi référence aux deux grands maîtres : Arcangelo Corelli et Jean-Baptiste Lully, leur dédiant deux magnifiques « Apothéoses » musicales. C’est à […]

2018-01-12T19:01:35+00:00 2018 | 2019, Programmes|

Le Roi danse !

Programme 

Tout au long de son règne, Louis XIV accorda un vif intérêt à la danse. C’est même après sa participation à un Ballet de Cour, où il incarnait Apollon, qu’on le surnomma le « Roi Soleil » !
La musique de Couperin, ici chorégraphiée par Marie-Geneviève Massé, permet aux danseurs de la Compagnie « l’Eventail », d’exprimer en trois tableaux la « Belle danse », d’importance capitale dans la vie du monarque.


Throughout his reign, Louis XIV granted a deep interest to the dance. It is even after his participation in a Ballet of Court, where he embodied Apollo, that he was nicknamed “Sun King”!
Couperin’s music, here choreographed by Marie-Geneviève Masse, […]

2018-01-16T15:55:16+00:00 2018 | 2019, Programmes|

L’Eau et le Feu

Water Music | Fireworks
Georg Friedrich Haendel

Compositeur allemand adopté par l’aristocratie et le public anglais, Haendel devint de son vivant un monument national outre-Manche.
Les Feux d’artifice et la Water Music trouvent leur source dans les divertissements royaux qui faisaient partie du quotidien de la cour de George 1er. à la création, le roi avait même invité l’élite londonienne à remonter la Tamise en barque, au son de la Water Music. Le succès fut tel qu’elle fut jouée trois fois lors de la soirée! En 1749 à Green Park, un feu d’artifice fut tiré avec accompagnement de la musique d’Haendel : si le feu d’artifice fut selon toute apparence un fiasco, la musique, spectaculaire, survécut.

 


German […]

2018-01-12T19:01:51+00:00 2018 | 2019, Programmes|